Ménopause

La ménopause : quels symptômes ?

La ménopause est inévitable chez les femmes. Bien vivre les symptômes de la ménopause dans une vie de femme est important.

La ménopause

La ménopause est un passage obligé dans la vie d’une femme. Au même titre que d’avoir ses premières règles, être enceinte, c’est la troisième étape de la vie intime féminine. Elle apparaît entre 40 et 50 ans pour la majorité. Bien vivre sa ménopause, c’est l’accepter comme une nouvelle étape de la transformation de son corps.

De nombreux partenaires ne comprennent pas forcément cette transformation qui s’opère chez leur conjointe. Il est important que la femme en couple soit accompagnée de son conjoint pendant ce temps de changement métabolique.

Les symptômes de la ménopause

Les symptômes de la ménopause sont nombreux : irritabilité, prise de poids, changement d’humeur, troubles du sommeil, absences, oubli de tout, bouffées de châleur soudaines, mal de tête, baisse du flux des règles voire disparition totale, la pilosité a tendance à se masculiniser… Majoritairement 80% des femmes prennent entre 5 à 10 kg les conduisant pour certaines à la perte d’estime de soi. Côté psy, toute femme peut réagir pour enrayer ce manque de confiance soudain et regagner en activité.

« J’ai subi une hystérotomie il y a 10 ans et je n’ai pas vu la ménopause arriver. Quelques signes pas trop envahissants ont fini par me mettre en éveil notamment ma prise de poids de 10 kg que je n’arrive plus à enrayer même en faisant du sport et des efforts alimentaires. Rien n’y fait. En 7 mois, elle s’est installée sans que je m’en aperçoive. Mon conjoint ne m’accompagne pas dans cette transformation me reprochant au quotidien mon surpoids ou évitant le sujet sauf quand il me compare aux autres femmes restées sveltes passé la cinquantaine. Je me sens baffouée moi qui lui ai octroyé toute ma confiance et qui me bats pour reperdre ce surpoids. »

L’homme joue un rôle important dans la rassurance de toute femme. Le stress et l’angoisse peuvent pousser la femme à prendre encore plus de poids par ses pulsions quelles qu’elles soient. Plus il la complimente en mettant en avant qu’elle ne change pas a ses yeux, plus elle sera motivée à s’entretenir pour lui plaire. Si la femme est accompagnée d’un « superficiel » qui ne l’a désirée que pour son physique alors il se révèle à ce moment précis. C’est un sujet qui le dérange et qu’il détourne voire le fait fuire. Pourtant, il ne peut s’agir que de quelques mois… et même si ce n’était pas le cas, il vous aimait pour de mauvaises raisons. Mais le conjoint se sera révélé au grand jour. Un nouveau choc à accepter. Pas de conseil à donner, juste entendre les réactions de l’autre qui en disent long. A chacune de réagir.

« J’avais des sauts d’humeur, on m’a qualifiée d’instable. Je suis passée par tous les noms d’oiseaux voire de burn-out. La ménopause s’installait. J’ai tenu bon mais aujourd’hui que je me suis apaisée, je m’aperçois que nombreuses personnes m’environnant n’ont pas su entrevoir ce que je pouvais ressentir tout comme moi jusqu’au jour où après réflexions, j’ai mis le doigt sur ce sujet suite à un entretien avec ma meilleure amie qui m’a conduite vers le corps médical. Je suis seule face au passé et aux réactions des autres qui me laissent perplexe. »

L’entourage joue un rôle essentiel pour accompagner toute femme dans sa ménopause. Se demander pourquoi ces réactions devenues incontrôlables est fondamental. Famille, conjoint, amis doivent être là pour vous accompagner et peut-être soulever la probabilité de votre ménopause en vous accompagnant.

Tous ces symptômes doivent mettre en réflexion chaque femme passé la quarantaine. Il est utile de consulter son médecin ou gynécologue pour avoir les bons conseils loin des poudres de perlimpinpin vendues tout azimut. La ménopause fait parler d’elle. Un commerce de produits en tout genre s’est mis en place : compléments alimentaires, traitements naturels ou bio, amincissants, anti bouffées de chaleur… Tout y passe. Il n’y a pas de traitement contre la ménopause, c’est un passage de la vie qu’il faut accepter. Passé ce séïsme métabolique, la femme se sérénise et s’apaise.

Boutique Yoga

Que faire si je suis ménopausée ?

En tout premier lieu, la prise de sang s’impose pour connaître le taux d’hormones. S’il est en déficit, c’est que le corps est en cours de transformation métabolique. Il n’existe pas réellement de traitement contre la ménopause. L’unique connu sur le marché aurait des effets secondaires lourds, raison pour laquelle la femme doit être sous haute surveillance.

Le mieux est de continuer le rythme de vie sur l’aspect nutritionnel et physique que chacune avait auparavant. Éviter les excès sauf occasionnellement reste une logique cohérente. Pratiquer une activité physique est indispensable pour éviter l’ostéoporose. Pratiquer de l’exercice renouvelle l’ossature en non stop, indispensable pour la motricité et éviter les fractures. Rien de grave que d’être ménopausée, juste de nouvelles règles d’hygiène de vie à adopter dans la plus grande simplicité.

Être ménopausée n’est pas une maladie mais une évolution naturelle métabolique. Alors profiter de la vie est le meilleur à vivre pour être bien surtout quand on pense qu’il reste aux femmes quelques 40 années à vivre voire plus après cette dernière révolution naturelle ! Namasté, Om Shanti

© plurialis yogimag

Auteur de l’article : Ariane

1 commentaire sur “La ménopause : quels symptômes ?

    Ludivine

    (3 août 2018 - 7 h 16 min)

    J’ai passé la ménopause en ayant pris quelques kg. Aujourd’hui je les ai reperdus. 6 mois ont suffi pour que tout se remette en place.

Répondre à Ludivine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>